MCPT

Atelier national des médias des États membres de l’IGAD : Vers l’élargissement des couvertures médiatiques au-delà des frontières nationales

L’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) en collaboration avec le ministère de la communication chargé des postes et des télécommunications a organisé hier matin au Sheraton Hôtel, un atelier permettant de renforcer les capacités et les activités de communications des pays membres de l’IGAD. Il s’agit là pour l’IGAD principale institution instigatrice dudit atelier de mettre en place par ce biais une plateforme numérique pour élargir les couvertures médiatiques au delà des frontières des pays membres de l’IGAD.  

En vue de renforcer ses capacités et ses activités de communication à l’égard des États membres de son organisation, des partenaires de développement, des parties prenantes et du grand public, comme le prévoit sa stratégie de communication, l’IGAD en collaboration avec le ministère de la communication chargé des postes et des télécommunications a organisé hier matin, au Sheraton Hôtel, un atelier d’échange de connaissances et de partage d’expériences en ce qui concerne la mise en place d’une plateforme numérique permettant de faciliter la mise à disposition de matériels audiovisuels les uns aux autres. Ledit atelier qui fait suite à celui organisé en 2018, au cours duquel un projet de protocole d’accord a été élaboré mais n’a pas été signé, a réuni sur place les hauts responsables des départements de communication des pays membres de l’IGAD à savoir, Djibouti, l’Ethiopie, la Somalie, le Kenya, l’Ouganda et le Sud Soudan. Il est à noter qu’en raison de la guerre dans leur pays, les responsables des organes de presse du Soudan, n’ont pas pu participer à cet atelier d’importance capitale en ce qui concerne l’élargissement des couvertures médiatiques au-delà des frontières nationales des pays de l’IGAD.

Présidé conjointement par le ministre de la communication chargé des postes et des télécommunications, M. Radwan Abdillahi Bahdon, le secrétaire exécutif de l’IGAD,  Dr. Workneh Gebeyehu et l’ambassadrice du Soudan à Djibouti, Mme Rahma Saleh Al Oubed, l’évènement s’est déroulé en présence notamment des ambassadeurs des pays de l’IGAD accrédité à Djibouti.

Il s’agit là pour le secrétariat exécutif de l’IGAD, instigateur de ce programme de faciliter par ce biais le partager des informations en vue de l’élargir; d’apprendre à connaître les ministères de l’information et les organisations structurelles des médias nationaux; d’explorer les voies et les moyens de mieux travailler avec les médias nationaux et les centres de médias ainsi qu’avec les ministères de l’information; d’identifier les domaines de coopération entre les organes de presse et les possibilités de renforcer les interactions; de partager les connaissances et les meilleures pratiques avec les homologues; d’établir une plateforme permettant de partager d’une manière adéquate les actualités entre les pays de l’IGAD et de finaliser le protocole élaboré en 2018 pour une éventuelle signature.

Au cours de la cérémonie inaugurale de cet atelier, le secrétaire exécutif de l’IGAD, Dr. Workneh Gebeyehu a indiqué que la presse et les médias d’information sont le quatrième pouvoir.

«Et cela depuis la découverte de la transmission des ondes radio et l’invention du transistor radio. Aujourd’hui, de nombreux citoyens de la région de l’IGAD et au-delà dépendent de la radio pour obtenir des informations, en particulier dans les zones transfrontalières. Il en va de même pour la télévision dans les zones urbaines et semi-urbaines. Les journaux abondent dans les rues de nos villes. De plus, tous vos médias sont aujourd’hui en ligne et distribuent également du contenu via les plateformes de médias sociaux» a précisé le Dr. Gebeyehu.

«Vous êtes les façonneurs d’opinions, les influenceurs dans une direction ou une autre, les faiseurs de rois et de reines. L’histoire moderne a enregistré de nombreux cas où les médias ont eu un effet direct et évident sur le sort des communautés, des peuples et des pays» a-t-il dit aux nombreux responsables de médias des pays de l’IGAD.

Pour sa part, le ministre de la communication chargé des postes et des télécommunications M. Radwan Abdillahi Bahdon a mis l’accent sur le rôle de l’IGAD dans le processus de paix au niveau des pays de la région. «L’IGAD a toujours été un catalyseur de paix, de stabilité et de développement dans l’Afrique de l’Est. En encourageant le dialogue, la coopération et la compréhension mutuelle, cette organisation régionale a joué un rôle crucial dans la promotion de la prospérité et du bien-être de nos peuples» a rappelé le ministre Radwan Abdillahi.

En ce qui concerne, l’atelier de deux jours qui a débuté hier matin sous nos cieux, les pays membres de l’IGAD ont selon le ministre de la communication djiboutienne «franchi une nouvelle étape en créant cette plateforme numérique, qui facilitera encore davantage les échanges d’informations et renforcera notre coopération médiatique au sein de l’IGAD.»

L’ambassadrice du Soudan à Djibouti, Mme Rahma Saleh Al Oubed, qui l’a suivi, s’est dit très préoccupée et touchée que la délégation de son pays ne soit pas présente à cet événement important, en raison de la situation actuelle à Khartoum.

«Mon pays saigne maintenant, mais il va bientôt se remettre. Nous demeurons convaincus qu’avec la sagesse de ses anciens, le pouvoir de sa jeunesse, la détermination des hommes et des femmes soudanais, avec l’essence et l’aspiration de notre grande révolution de 2010, il se rétablira bientôt, plus fort, unifié et plein d’espoir et plus que jamais pour construire notre nouveau Soudan sur la base des principes de la démocratie, de la justice, de la règle de la basse et de la bonne gouvernance» a déclaré par la suite la diplomate soudanaise avant de revenir sur l’importance de ce programme qui selon Mme Rahma Saleh permet de renforcer le rôle des médias dans la région de l’IGAD.  

Rachid Bayleh

Ils ont dit…

Radwan Abdillahi Bahdon

Ministre de la communication chargé des postes et des télécommunications

« Il est essentiel que nous, en tant que responsables des médias, de travailler main dans la main pour promouvoir des normes éthiques élevées et une information juste et de qualité »

Nous vivons à une époque où les médias et les technologies de l’information jouent un rôle central dans la société. Les nouvelles et les informations circulent à une vitesse sans précédent, transcendant les frontières géographiques et rapprochant les peuples. Cependant, cette abondance d’informations soulève également des défis, notamment en matière de vérification des faits et de préservation de l’intégrité journalistique.

C’est pourquoi, il est essentiel que nous, en tant que responsables des médias, de travailler main dans la main pour promouvoir des normes éthiques élevées et une information juste et de qualité. La plate-forme numérique de l’IGAD que nous allons signer aujourd’hui offre une occasion unique de partager nos meilleures pratiques, d’échanger des idées novatrices et de renforcer notre collaboration pour promouvoir une information juste, précise et responsable.

Dans cet esprit, je vous exhorte à profiter pleinement de cette réunion pour partager vos connaissances, vos expériences et vos idées. Ensemble, nous pouvons renforcer notre capacité à façonner une perception précise de l’IGAD et de notre région, à mettre en lumière les défis auxquels nous sommes confrontés et à célébrer nos réalisations communes.

Je suis convaincu que cette plate-forme numérique que nous créons aujourd’hui renforcera notre coopération médiatique et je tiens à remercier l’IGAD d’en avoir pris l ‘initiative.

Dr. Workneh Gebeyehu

Secrétaire exécutif de l’IGAD

 «Le Secrétariat de l’IGAD est prêt à travailler avec vous pour la fourniture d’une plate-forme numérique pour permettre cette entreprise»

Les médias que vous dirigez doivent avoir rendu compte de la situation au Soudan et à quel point nous sommes préoccupés à l’IGAD à ce sujet ; tous les efforts déployés par nos chefs d’État et de gouvernement et nos partenaires pour assurer la paix et la stabilité au Soudan et dans d’autres parties de notre région ; les réalisations notamment locales enregistrées dans la promotion de la paix et de l’harmonie également. L’un des principaux résultats de cette réunion est la relance de la plate-forme numérique des médias publics nationaux de l’IGAD qui a été créée en 2017. La signature du protocole d’accord, sur lequel vous avez travaillé dans le temps, contribuera à formaliser les liens entre vos médias. En vous échangeant des informations, vous ferez entendre la voix de la région. Et juste à titre d’exemple concret, j’espère que Radio TV, le journal La Nation qui couvre cette réunion aujourd’hui, acceptera de mettre à la disposition des médias présents dans cette salle ce qu’ils ont dans leurs caméras ; ainsi ENA, UBC, SSBC, SNTV… font demain notre rencontre dans l’actualité de leur pays d’origine. Essentiellement, le protocole d’accord et la plate-forme numérique que nous envisageons sont des moyens pour que l’histoire de l’IGAD soit racontée, et pour que les médias nationaux se connectent avec leurs homologues pour aller au niveau régional pour les questions multilatérales impliquant les pays membres de l’IGAD. Le Secrétariat de l’IGAD est prêt à travailler avec vous pour la fourniture d’une plate-forme numérique pour permettre cette entreprise. Et ce n’est pas la première fois que nous nous associons ; les agences de presse et les journaux présents dans la salle ont des professionnels des médias accrédités auprès de l’IGAD. C’est un autre signe de la coopération forte, durable et de qualité que nous envisageons. Je suis heureux de recevoir les lettres accréditant votre personnel médiatique désigné auprès de l’IGAD lors d’une courte cérémonie symbolique qui suivra cette séance d’ouverture.

Partager

Facebook
Twitter
LinkedIn

Explorer plus

Le-Ministre-de-la-Communication-charge-des-Postes-et-des-Telecommunications-S.E
Le Ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications, S.E.M RADWAN ABDILLAHI BAHDON au Congrès Mondial de la Téléphonie Mobile (MWC-24) à Barcelone
Le Ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications,...
MCPT-1-696x464
MCPT : Une étude des besoins en  bande passante des bâtiments de l’administration publique
Le ministère de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications...
Le-ministre-Radwan-Abdillahi-Bahdon-recoit-ladjoint-chef-de-la-mission-1-696x485
Le ministre Radwan Abdillahi Bahdon reçoit l’adjoint chef de la mission diplomatique américaine à Djibouti
Le ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications,...